3e Rapport ARCI sur les politiques d’externalisation des frontières européennes et italiennes

Le troisième rapport d’enquête sur les politiques d’externalisation, préparé par S. Prestianni (pour ARCI) dans le cadre du projet de suivi des politiques européennes et italiennes et intitulé « Sécurité et migrations. Entre intérêts économiques et violation des droits fondamentaux. Le cas du Niger, de la Libye et de l’Égypte » a été présenté au festival Sabir 2019 et est disponible en trois langues it/en/fr (traduction française par Silvia Guzzi) au lien ci-dessous. Extrait:

«(…) le marché de la sécurité est une véritable aubaine pour les sociétés nationales, tout comme l’imaginaire de l’invasion l’est pour les politiciens qui en font le socle de leur succès électoral. La politique répond toujours plus aux besoins des lobbies de l’industrie de la sécurité. (…)
Les conséquences de cette dérive des politiques italiennes et européennes sont extrêmement graves: une normalisation et une banalisation de la violation systématique des conventions internationales voire même un risque démocratique du fait d’une opacité de plus en plus diffuse de l’utilisation des fonds. La politique semble se soucier surtout de répondre aux intérêts de l’industrie de la sécurité, pour laquelle la frontière n’est qu’un marché de plus où investir et faire des bénéfices, et oublier le coût que cela représente en termes de vies humaines.
Le présent rapport analyse dans un premier temps l’accroissement de ces fonds ainsi que les intérêts politiques et économiques qui les sous-tendent et tente ensuite d’en faire apparaître les effets dans la spirale inquiétante des violations des droits fondamentaux qui en découlent, en prenant l’exemple des relations de l’Italie et de l’Union européenne avec trois pays symboles de la politique d’externalisation: la Libye, l’Égypte et le Niger. (…)»

3e Rapport ARCI Externalisation des frontières UE et italiennes

 

#externalisationpolicieswatch #ARCIImmigrazione #FestivalSabir

Anthologie poétique « Sidérer le silence », dir. L. Grison, éd. Henry – collection « Les Écrits du Nord », automne 2018.

antCette anthologie poétique sur le thème de l’exil, dirigée par Laurent Grison, rassemble les textes de cinquante poètes, d’ici et d’ailleurs, en français et en langues étrangères (espagnol, italien, allemand, hébreu, persan, serbe…).

Les auteurs: Claude Adelen, Max Alhau, Jeanine Baude, Tahar Bekri, Eva-Maria Berg, Marilyne Bertoncini, Claudine Bertrand, Béatrice Bonhomme, Michel Cassir, Sylvestre Clancier, Françoise Coulmin, Dragan Jovanović Danilov, Maria Desmée, Malick Diarra, Suzanne Dracius, Pierre Drogi, Chantal Dupuy-Dunier, Laurent Fourcaut, Marie Ginet, Michaël Gluck, Pilar Gonzalez Espana, Laurent Grison, Cécile Guivarch, Silvia Guzzi, Colette Klein, Werner Lambersy, Barnabé Laye, Jean Le Boël, Daniel Leuwers, Béatrice Libert, Luis Mizon, Yves Namur, Angèle Paoli, Jean-Baptiste Para, Laurence Paton, Serge Pey, Max Ponte, Jean Portante, Bernard Pozier, Thierry Renard, James Sacré, Patricio Sanchez, Hélène Sanguinetti, Jean-Pierre Siméon, Ronny Someck, Dominique Sorrente, Luigia Sorrentino, Philippe Tancelin, Frédéric-Jacques Temple, Michel Thion.

ISBN 978-2-36469-202-2
Prix : 14 euros
132 pages
Image de la couverture : Isabelle Clement
Parution le 5 novembre 2018

Onze poèmes de Michelangelo Buonarroti – “Michelangelo Suite” (Riccardo Muti-Chicago Symphony Orchestra)

 

michelangelo suite

LIRE en français : onze poèmes de Michelangelo Buonarroti traduits par Silvia Guzzi pour le livret du CD « Michelangelo Suite : Dimitri Chostakovitch | Suite sur des poèmes de Michelangelo Buonarroti » (Enregistrement Riccardo Muti – Chicago Symphony Orchestra) 

 

LIRE en italien et en français les onze poèmes :

« Michelangelo Suite »

Deux poèmes d’Alessandro Brusa, extraits de “La raccolta del sale” (Giulio Perrone ed, 2013) dans le numéro 13 de la revue le Festival Permanent des Mots

 

Deux poèmes d’Alessandro Brusa, extraits de “La raccolta del sale” (Giulio Perrone ed, 2013) dans le numéro 13 de la revue le Festival Permanent des Mots. Traduits en français par Silvia Guzzi (FPM hiver 2016/2017)

fpm13
La revue du Festival Permanent des Mots

Cinq poèmes de Sonia Lambertini dans la revue Terre à ciel

 

couv-slLire les poèmes extraits du recueil « Danzeranno gli insetti », de Sonia Lambertini, Marco Saya ed., 2016, traduits par Silvia Guzzi pour Terre à ciel

 

 

Tout glisse entre les mains,
je ne retiens rien,
il est toujours trop tard.
Mesurer l’instant […]

*

Tutto scivola fra le mani,
non trattengo nulla,
è sempre troppo tardi.
Misurare l’attimo […]

È da lontano che viene…, un inédit de Silvia Bre dans l’Anthologie poétique de Terres de femmes

photo©Dino Ignani
photo©Dino Ignani

 

Lire le poème de Silvia Bre et sa traduction par Silvia Guzzi dans l’Anthologie poétique de “Terres de femmes” (n.114)

 

 

C’est de loin qu’elle vient, et non pour nous

elle arrive et fait croire qu’elle était là
d’avant,
(…)

*

È da lontano che viene, e non per noi

arriva e fa pensare che fosse qui
da prima,
(…)

 
[poème inédit de Silvia Bre – traduit de l’italien par Silvia Guzzi pour l’anthologie poétique Terres de femmes (n.114)]

 
D’autres traductions de poèmes de Silvia Bre sont accessibles en ligne sur : Traductions.it, Terres de femmes, Recours au poème, Terre à ciel.

“C’est prévu…”, un poème de Goliarda Sapienza dans la revue Terres de femmes

ancestrale-2

Lire le poème extrait du recueil « Ancestrale », de Goliarda Sapienza, collana Labirinti, La Vita Felice, 2013, et sa traduction par Silvia Guzzi pour Terres de femmes

 

C’est prévu.
Ta vie
au bord de mer
ma mort
au fond du puits. […]

*

È predisposto.
La tua vita
in riva al mare
la mia morte
in fondo al pozzo.[…]

“Photographies”, le livre de Robert Lebarbier

 

13568787_10209722637485258_5685536146964889961_o
Une série photographique de Robert Lebarbier autour du thème de l’algue, accompagnée d’un choix de poèmes d’Alessandro Brusa, Carlos Vitale, Sonia Lambertini, Isabelle Bonat-Luciani, Pier Francesco De Iulio et Daniele Casolino.

 

photo©Robert Lebarbier
photo©Robert Lebarbier

 

Choix des poèmes par Silvia Guzzi. Traduction des poèmes en français et en italien par Silvia Guzzi. Traduction de quelques poèmes en espagnol par Carlos Vitale.

 

Pour commander le livre “Photographies” de Robert Lebarbier, Art&Caractères, juin 2016,, contacter l’auteur via son site internet : Robert Lebarbier

 

“Strazio il mio verso…”, par Rita R. Florit dans la revue Terres de femmes

 

47.-Passo-nel-FuocoLire ici le poème de Rita R. Florit, extrait de “Passo nel fuoco”, Edizioni d’If, Naples, 2010, traduit en français pour la revue numérique Terres de femmes (mai 2016)

 

 

Strazio il mio verso
in mille rivoli mi squaglio (…)

*

J’écorche mon vers
en mille ruisseaux je me dissous (…)

 

[extrait de Rita R. Florit, “Passo nel fuoco”, edizioni d’If, Naples, 2010, p. 20,  traduit de l’italien par Silvia Guzzi]